L’Institut international des migrations Scalabrini (SIMI) est un institut international d’étude, de recherche et de formation dont le but est de promouvoir la recherche et la formation dans le domaine de la théologie de la mobilité humaine. Depuis sa fondation en 2000, le SIMI propose un programme de licence et de doctorat en théologie pastorale de la mobilité humaine et, en collaboration avec l’Université Maria Santissima Assunta (LUMSA), un master en « Migration : politiques et ressources pour la cohésion sociale ».

Depuis 2019, le programme de licence et de doctorat fait partie intégrante de la Faculté de théologie de l’Université Pontificale Urbanienne.

Le SIMI est membre de plusieurs réseaux internationaux et a formé, également de manière académique, de nombreux opérateurs dans le domaine de la mobilité humaine en promouvant les connaissances, les compétences et les capacités de conception.

Racines scalabriniennes

Le SIMI est une initiative de la Congrégation des Missionnaires de Saint Charles (Scalabriniens) et s’inspire de Jean-Baptiste Scalabrini (1839-1905), évêque de Plaisance et père de migrants, proclamé bienheureux par Jean-Paul II le 9 novembre 1997. L’institut se fonde sur la vision de l’évêque de Plaisance, qui considérait l’émigration comme un droit naturel de la personne, une opportunité de rencontre interculturelle et un instrument pour la croissance du dialogue et de l’intégration entre les peuples, mais en même temps une expérience de détachement et de déracinement, qui requiert l’intervention de l’Église et de la société pour la protection de la dignité des migrants.

La mission du SIMI

Fidèle à ses racines, et dans la ligne du charisme confié à la congrégation scalabrinienne, le SIMI approfondit la recherche et l’étude théologique, biblique et pastorale du phénomène de la mobilité humaine, en l’étendant à la compréhension sociale et à ses conséquences dans le domaine de la promotion de la dignité humaine intégrale des migrants et des réfugiés.

Mgr Scalabrini voyait dans les migrations non seulement un phénomène plein d’injustice, mais un défi ouvert à l’espoir de l’expansion du Royaume, au point de proposer une « vision providentielle » de la mobilité humaine.

Dans ses recherches, l’Institut prend en compte les modèles interprétatifs de la migration proposés par les sciences théologiques, humanistes et sociales, en construisant des canaux de communication entre les différentes disciplines, en promouvant la formation d’experts et d’opérateurs capables d’analyse critique, d’initiative, de comparaison, de dialogue et de planification.

Objectifs

Les principales activités que l’Institut propose dans le domaine de la mobilité sont les suivantes:

  1. promouvoir une vision intégrale du phénomène migratoire dans ses multiples dimensions avec une attention particulière à l’anthropologie chrétienne et à la doctrine sociale de l’Église ;
  2. offrir à l’Église, au niveau universel et local, des instruments spécifiques répondant aux besoins de la mission auprès des migrants et des réfugiés ;
  3. encourager la recherche théologique et interdisciplinaire ;
  4. développer les aides pastorales et promouvoir les publications scientifiques ;
  5. coordonner des événements destinés aux travailleurs socio-pastoraux et organiser des cours, des congrès et des conférences scientifiques ;
  6. collaborer avec les institutions, les universités, les centres de recherche et les instituts scientifiques liés au sujet ;
  7. soutenir, dans une perspective œcuménique et interreligieuse, une conception des peuples, des sociétés, des cultures et des religions comme des domaines « ouverts » de participation et de solidarité.

Network

MÉTHODOLOGIE

Comité de direction

  • P. Graziano BATTISTELLA – Presidente
  • P. Luigi SABBARESE  – Vicepresidente
  • P. Aldo SKODA – Directeur
  • F. Gioacchino CAMPESE – Secretaire
  • P. Giovanni BORIN – Trésorier

Comité scientifique

  • Fabio Baggio, cs
  • Elizangela Chaves, mscs
  • Giulia Civitelli, mss
  • Filippo Ferraro, cs
  • Tobias Kessler, cs
  • Heribertus Mangkur, cs
  • Patrick Murphy, cs
  • Paolo Parise, cs
  • Eduardo Pizzutti, cs
  • Lorenzo Prencipe, cs
  • Vincenzo Rosato, cs

L’Église accomplit aujourd’hui sa mission pour surmonter, à partir de ses propres communautés, la tentation facile d’ériger des murs ou de fomenter la culture de l’indifférence, de la méfiance ou du rejet. En ce sens, la tâche de la théologie reste centrale. Ce n’est qu’en s’ouvrant au monde et en assumant « en temps réel » ses problèmes que le travail théologique peut acquérir « un style de construction de l’histoire », c’est-à-dire construire l’avenir de la coexistence pacifique des différences dans l’unique famille humaine.

Le SIMI aborde le thème de la mobilité humaine à travers un travail multidisciplinaire et interdisciplinaire visant à approfondir et à coordonner la multiplicité des lectures et des propositions dans les différents domaines de recherche, d’étude et d’action (disciplines théologico-pastorales, sciences humaines et sociales, institutions nationales, supranationales et internationales).

La méthodologie privilégie la perspective missionnaire du phénomène migratoire, en accordant une attention particulière aux dynamiques interculturelles et au dialogue œcuménique et interreligieux, ainsi qu’aux aspects de la promotion humaine et de l’intégration de la personne migrante et réfugiée et de sa famille dans une vision de « développement et d’écologie intégrale ».

Dans tous ses programmes de formation SIMI :

  • promeut la méthode de comparaison et de dialogue entre les disciplines théologico-pastorales et les disciplines humanistes et sociales ;
  • accorde une attention particulière aux aspects de la promotion humaine, des relations interculturelles et du dialogue interreligieux ;
  • collabore avec le Réseau international des migrations Scalabrini (SIMN), la « Fédération des centres d’études G.B. Scalabrini » et avec des institutions universitaires et des organismes internationaux d’étude et de recherche sur la mobilité humaine ;
  • privilégie le caractère interculturel et interdisciplinaire dans la conception du programme d’études, dans le corps enseignant et dans l’univers des utilisateurs auxquels il s’adresse.
  • favorise la connaissance et la compréhension, la capacité à appliquer les connaissances et la compréhension, l’autonomie de jugement, les compétences de communication et la capacité d’apprentissage.

SIMI ONLUS

Afin de répondre plus adéquatement aux défis posés par le phénomène de la mobilité humaine en Italie et dans le monde, les Missionnaires de Saint Charles – Scalabriniens ont érigé le 23 octobre 2010 une organisation de droit privé à but non lucratif et d’utilité sociale appelée SIMI Onlus pour promouvoir la recherche, la formation et l’action dans le domaine de la mobilité humaine.

Pour les donations par virement bancaire :

En-tête du compte: S.I.M.I. ONLUS

Iban: IT15 H030 6909 6061 0000 0016 483

BIC/SWIFT: BCITITMM

La emigrazione è legge di natura. Il mondo fisico, come il mondo umano soggiacciono a questa forza arcana che agita e mescola, senza distruggere, gli elementi della vita.

Giovanni Battista Scalabrini, L’Italia all’estero, Conferenza a Torino (1898).